« Un voyage aussi mythique que ses routes et ses paysages :
le tour du grand ouest Américain ! »

Ce voyage a été le point de départ de tous les autres voyages : on m’a offert ce magnifique cadeau pour mes 20 ans et nous sommes partis en famille durant 2 semaines inoubliables à la mi septembre. Un roadtrip à travers la route 66 où nous avons traversé 4 états : Californie, Arizona, Utah et Nevada. 


Californie, palmiers et skateparks

Ce qu’on dit est vrai : une fois arrivé à Los Angeles tu découvriras que tout est grandeur nature, exagéré au possible, voir too much par moments mais tu trouveras ça absolument génial. À côté, Paris semble être un petit village… Premier arrêt à Santa Monica, sans doute mon quartier préféré pour sa vue à couper le souffle sur la jetée qui abrite une fête foraine tout au bout de son ponton. Les gens sont détendus, souriants, et tu dois jongler entre les skateurs qui arrivent sur toi à toute allure. Bref, t’aurais bien envie de tout plaquer pour t’installer là bas. Puis vient la visite de l’incontournable Venice Beach, avec son street art et ses nombreux shop qui bordent toute l’avenue. Nous reprenons la route dans le désert de Mojave et nous nous arrêtons dans une ville fantôme : Calico Ghost Town. La chaleur est intense, on atteint les 50 degrés en plein soleil. Nous faisons la connaissance de son shériff, un gentil monsieur tout droit sorti de West World avec ses santiags et son chapeau de cowboy. La ville a été fondée près de mines d’argent et reste aujourd’hui inhabitée.

Arizona, tout au long du désert

En reprenant la Route 66, nous faisons des arrêts en plein désert afin de visiter le célèbre Bagdad Café ainsi que la petite ville de Seligman, avec ses shops excentriques, son street art flashy et ses voitures anciennes. Nous arrivons ensuite au Grand Canyon, le spectacle est sublime, on ne pense plus à rien, on reste seul face au vide (bon j’exagère, y a des barrières quand même). Si tu es rentré du côté est du parc, tu peux terminer ta visite par la Desert View Watchtower, une jolie tour construite en mémoire du peuple Navajo, ornée de peintures en référence à leur mythologie.

Après cette jolie découverte nous roulons direction le Lake Powell, un immense lac artificiel long de 300km. Le lac comporte pas moins de 96 canyons ! De nombreuses activités nautiques sont possibles, mais nous avons préféré le survoler en hélicoptère afin d’en avoir plein la vue. Attention, cette petite virée a un prix, compter 200$ par personne pour 1h30 de vol dans un petit hélico de 6 places. La journée se finit par la visite de Monument Valley, une réserve d’indiens Navajos connue pour ses monolithes géants et son ambiance far west. Tu peux visiter le parc avec ta propre voiture ou te faire conduire en 4×4 par un guide amérindien, ce qui est beaucoup plus sympa car ce sont des personnes adorables qui t’expliquent la signification de leurs croyances et leurs mythes.

Utah, entre nature sauvage et liberté

Arrivés en Utah, nous empruntons la jolie route de Zion Park pour arriver à mon coup de coeur, le parc national de Bryce Canyon. Des milliers de roches en forme de cônes se tiennent toute droites, on a l’impression qu’elles sont dentelées et travaillées mais tout cela est bien naturel ! Le spectacle de cette nature semble irréel, surtout lorsqu’on sait que ces roches ont des dizaines de millions d’années. Nous marchons au bord du vide durant toute la visite, contrairement au Grand Canyon, il n’y a aucune barrière de sécurité ici, ce qui nous rapproche encore plus du paysage et qui engendre un sentiment de liberté certain.